Team-DGBF

Team-DGBF

CB Interclub 2012

Autant l'avouer tout de suite, ce n'est pas avec un grand enthousiasme que nous avons appris que le c.b.interclubs se déroulerait cette année sur le canal Albert, à Vroenhoeven.

En effet, les informations recueillies à partir du mois de juillet ne laissaient rien présager de bon : une pêche très maigre et un parcours irrégulier, si bien que sur certains secteurs, il semblait difficile d'éviter le capot ! Nous avons donc décidé de limiter le nombre d'entrainements au strict minimum en essayant de cerner le plus rapidement possible la pêche à pratiquer.

L'équipe s'est donc retrouvée pour la première fois sur place le dimanche précédent le 15 août, date de la sélection fédérale.

La manche du matin fût difficile, seuls quelques gardons furent capturés aux extrémités. Les craintes semblaient donc fondées !

Toutefois, l'après-midi fût nettement meilleur, ce qui nous permettait d'espérer mettre au point une stratégie cohérente.

À la fin de cette journée, les conclusions tirées étaient les suivantes pêche difficile de gros (voir très gros) gardons en utilisant des lignes permettant de présenter l'esche de manière statique sur une zone d'amorçage relativement réduite (1,5 à 2,5gr en fonction du courant).L'amorce claire semblait également supérieure à la noire et plus intéressant encore, les poissons semblaient répondre positivement à l'utilisation de la terre. Nous avons donc décidé d'utiliser une amorce à gardons relativement dense comprenant de la fiente de pigeons et encore alourdie par 50 % de terre “de rivière”.
L'amorçage initial était complété par 6 boules de terre riches en fouillis et devant servir de “garde-manger”.

Lors de la sélection, notre tactique s'avéra payante puisque nous avons remportés 9 des 10 “duels”(deux équipes se disputaient une seule place).
Le premier cap était donc franchi, nous nous retrouverions donc le dimanche précédant la finale pour un ultime entrainement tout en tenant l'évolution du parcours à l'œil.
Cette ultime journée fût relativement difficile pour la plupart des équipes venues s'entrainer, certains pêcheurs terminant même capot !

De notre côté, situé à l'aval du parcours, nous nous en sortîmes à bon compte avec des pêches comprises entre 1,5 et 4kg de gardons par manche.
Nous avons donc décidé de rester fidèle à notre tactique, tout en optant pour une approche “positive”(même si les poissons sont peu nombreux, ils sont mordeurs et de belle taille),en utilisant des amorces grasses et 2/3 du fouillis dès le départ. Il fallait dresser une table qui “tienne”, même si les poissons débarquaient après deux heures de pêche !
Les solutions de replis semblaient également peu rentables : alevins en surface et perchettes en bordure ne seraient que des “sauve-capots”. Quant au moulinet, il ne nous semblait pas du tout adapté aux conditions rencontrées, les fortes “bassinées” faisant trop dériver les lignes.

Nous revoilà donc le dimanche 23 septembre pour cette fameuse finale…
Côté tirage au sort, nous pouvons être satisfaits :à une ou deux exceptions près, nous héritons de places favorables dans les différents secteurs.
Ne nous voilons pas la face : une telle épreuve se déroulant sur une seule journée et avec plusieurs secteurs de pointe ne peut se gagner sans un tirage favorable, indépendamment de la valeur des pêcheurs et de la pertinence de la stratégie mise en place !
Dès le signal de départ, tout le monde s'observe dans l'attente d'une touche salutaire…Contrairement à toute attente, les premiers gardons sont capturés assez rapidement sur les meilleurs secteurs, certains pêcheurs enchainant même les prises à un rythme régulier. Ceux-ci ont plus que probablement opté pour des amorces très légères, avec un appel maximum dès le départ.

Cela semble payant d'autant qu'en ce début de manche, le courant est quasi nul. Toutefois, le passage d'un premier pousseur va faire changer radicalement les choses. En effet, les coups des pêcheurs ayant très (trop) bien démarré semblent s'éteindre alors que ceux qui semblaient stériles deviennent productifs.
Tout au long de la manche, il faudra faire preuve de réactivité,notamment au niveau des rappels en n'hésitant pas à alterner terre et amorce, coupelle et rappel à la main.
En ce qui nous concerne, les infos circulent vite et bien grâce aux différents coachs placés derrière les pêcheurs. Chacun sait combien c'est important pour réussir, car cela permet souvent aux pêcheurs en difficultés de redresser la barre.

A l'issue de cette première manche, nous nous retrouvons en seconde position (30 pts),derrière le club vvov (28  pts) et juste devant le team sensas du Centre (31.5 pts)
Notre tactique a donc fonctionné,ce qui ne nous empêche pas de tirer des enseignements nouveaux. Parmi ceux-ci, on retiendra surtout : ne pas hésiter à “nuager avec de la terre de somme pour  déclencher des touches et entretenir le coup régulièrement avec un frondage  casters/chanvre.

La seconde manche se caractérisa par une augmentation de la force du courant. Elle fût aussi comme à l'accoutumée beaucoup plus difficile. Le tirage au sort prît donc ici, toute son importance.

Une fois de plus, l'erreur à ne pas commettre fût d'utiliser une amorce trop légère, d'autant qu'un énorme pousseur “balaya” les places après une grosse heure de pêche.
Après son passage, il ne fallait pas hésiter à refaire un fond conséquent afin de repositionner le poisson.
Détail technique intéressant, les lignes lourdes efficaces en première manche, s'avéraient beaucoup moins “prenantes” alors que le courant avait augmenté.
En ce qui me concerne (secteur A),la quasi-totalité des poissons furent capturés avec des lignes comprises entre 0,8 et 1gr, réglées à ras du fond.
Quoi qu'il en soit, nous avons profité de notre tirage et remporté cette seconde manche !

Après un moment d'incertitude, le résultat tomba : nous étions champions de Belgique, devant le team sensas du Centre, auteurs eux aussi d'une très bonne prestation, tandis que le VVOV se retrouve à la troisième place.

Nous sommes évidemment tous heureux, car ce titre est le résultat d'un travail d'équipe où chacun, pêcheurs et accompagnants, a donne le meilleur de  lui-même.
Reste maintenant une tâche également ardue à accomplir : préparer au mieux le prochain championnat du monde des clubs qui se déroulera en Italie en juin 2013… 



14/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres